Patrimoine -

Rechercher un évènement

HEBERGEMENT



1 /   Précédent Suivant

Actualités

Vignette autoroutière suisse en vente à l'office de tourisme

Vignette autoroutière suisse 2021 en vente à partir du 3/12/2020 à l'Office de Tourisme.

+ Lire la suite

Gourmandiv' 2021

Le festival Gourmandiv' revient pour fêter sa 10ème édition ! 

Toutes les infos sur : www.gourmandiv.fr

+ Lire la suite

Rejoignez-nous !

facebookInstagram

Aqueduc

Route du Tour du lac, plage
01220 Divonne-les-Bains

Téléphone : +33 (0) 4 50 20 01 22

Site : http://www.divonnelesbains.com



Aqueduc Gallo Romain A la source des bienfaits de l'eau divonnaise. Découvrez l'histoire et le parcours de l'eau à travers des panneaux signalétiques.


De tout temps, Divonne fut habitée et particulièrement appréciée des Gallo-romains pour la qualité de son eau. En effet, un aqueduc reliait Divonne à Nyon pour alimenter cette dernière en eau. Si l'on en croit la légende Divona signifierait " Eau Divine" en gaulois.
Cet aqueduc, enfoui sous terre, captait l’eau à Divonne. Il passe par Crassier, Crassy, Borex, puis entre Signy-Avenex et Eysins. Il aboutit à Nyon, descendant toujours en pente douce en suivant la déclivité naturelle du terrain. Longueur : 10 à 11 km.
« Pente : 0,8% en moyenne. Maximale 5,9% (Divonne Les Grands Champs). Minimale : ponctuellement pratiquement nulle. » (Chiffres du Musée romain de Nyon).
On connait bien son itinéraire, révélé par des chantiers successifs, mais on ne connait avec certitude ni son point de départ, ni son point d’arrivée. Il effectue des coudes pour éviter les ruptures de pente qui auraient rendu son entretien difficile.
On suppose, même si aucune preuve tangible ne le confirme, que l’aqueduc captait la source Emma et, probablement aussi, la source Ausone. L’historien Alexandre Malgouverné pense qu’il captait peut-être également la source Barbilène, dont l’hydronyme provient du nom de Borvo, dieu gaulois des eaux bouillonnantes, ce qui prouve que la source était connue dès avant l’implantation romaine. Les sources Emma, Ausone, Barbilène (les sources proches de l’actuel casino) s’écoulent toute l’année, en période d’intempéries comme en période de sécheresse. Elles sont toujours pures, qu’il y ait des orages ou pas. Voilà sans doute pourquoi les Romains ont choisi les sources divonnaises pour alimenter la capitale de leur colonie. D’ailleurs, les sources plus proches de Noviodunum ne permettaient peut-être pas de donner une pente faible à l’aqueduc.
Plus d'informations sur le site https://racontemoidivonne.com/2015/07/18/laqueduc-romain/
Vous retrouverez une maquette, une reconstitution et des vestiges au musée de Nyon https://www.mrn.ch/fr/index.php.
Vous retrouverez l'aqueduc reconstruit au bord du lac vers le sentier des planètes et un puit de visite chemin de l'aqueduc.

CONTACT